Senior club

Certains EHPAD décident d'accueillir à nouveau les familles

Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ayant enregistré une forte contamination des résidents au Covid-19 ont été contraints d’adopter des mesures rigoureuses, dont l’interdiction des visites et le confinement en chambre pour certains seniors. Depuis quelques semaines cependant, certains de ces EHPAD ont décidé d’accueillir à nouveau les proches de ces derniers.

Des mesures strictes pour les visiteurs

L’Agence Régionale de Santé (ARS) a préconisé des recommandations rigoureuses en ce qui concerne l’ouverture des EHPAD aux familles. Avant tout, c’est le résident lui-même qui doit émettre son souhait de vouloir recevoir ses proches. Cette demande sera alors enregistrée par le gestionnaire de l’EHPAD. Les familles sont ensuite contactées et briefées en ce qui concerne les règles qui s’appliquent au sein de l’établissement et ce, avant même leur accès à ce dernier. Ces règles sont diffusées par écrit et à l’avance, suivies de l’émission d’une attestation de rendez-vous. Ce document sera alors vérifié par les autorités de contrôle au moment du déplacement du domicile vers l’EHPAD et à l’accès à l’établissement.

Smartphone, Face, Femme, Vieux, Bébé

Qui sont les personnes autorisées à rendre visite ?

Ce sont les membres de la famille proche du résident ; cependant, dans certains cas, ce dernier lui-même peut émettre le souhait de recevoir la visite d’un aidant, membre ou non de la famille, et pouvant être considéré comme étant un proche. L’aidant est en effet celui qui avait pour charge les soins et l’accompagnement du senior tout au long de son quotidien lorsqu’il était encore logé à son propre domicile, été donc avant son admission dans un EHPAD.

Seuls deux visiteurs sont autorisés à accéder à l’EHPAD ; ceux-ci sont alors accueillis dans les espaces de convivialité. En revanche, les visites en chambre sont limitées à une seule personne, c’est-à-dire dans le cas où le résident est en isolement. Pas de contact physique par ailleurs.

Qui peut recevoir des visites en priorité ?

La fréquence des visites est certes limitée, et un responsable désigné à cet effet organise le planning y afférent. Cependant, les résidents en fin de vie sont placés sur la liste des résidents qui recevront la visite de leurs proches en priorité. Idem pour ceux dont l’état de santé psychologique se dégrade, et qui souffrent de dépression ou de syndrome de glissement.

Notons que la situation dans les EHPAD génère angoisse, stress et inquiétude non seulement pour les familles mais aussi pour les résidents eux-mêmes. De plus, leur isolement ainsi que la cessation de toute activité requérant les regroupements de personnes font naître un sentiment d’abandon.

Rappel sur la situation dans les EHPAD

Plus de 9000 décès sont aujourd’hui enregistrés dans ces résidences seniors : cela est dû à la fragilité de l’ensemble des seniors qui sont alors extrêmement vulnérables à la contamination au virus du Covid-19. De plus, les équipements de protection n’étaient pas suffisants au moment du début de la propagation de l’épidémie, de même que les matériels de soins destinés à prendre en charge en urgence les seniors souffrant de formes graves. Les EHPAD souffrent également du manque de moyens humains ; toujours est-il que ces manquements ont été pris en main par l’ARS qui a ainsi implémenté une série de mesures correctives.

En ce qui concerne les seniors décédés, ils sont immédiatement mis en bière par l’équipe de l’EHPAD sans que les familles soient autorisées à leur accorder une dernière visite ou un dernier hommage. Quoi qu’il en soit, le nombre de décès suit progressivement une légère tendance à la baisse dans ces résidences seniors. Le déconfinement ne sera pas prévu dans un futur proche cependant, et les mesures demeurent toujours strictes aussi bien pour les résidents que pour les visiteurs.